L’enfance du Pli de Gilles Brusset à Meyrin avec les plots solaires encastrés à LED Eco-Innov.

Meyrin (Suisse)

« L’enfance du pli », sculpture-paysage de Gilles Brusset, Fonds d’art contemporain de la Ville de Meyrin. Plots solaires encastrés Eco-Innov: ECO-120 avec LED bleue.

Photographie : Pierre-Yves Brunaud

 


© Gilles Brusset

 

« Un double concours a été lancé à l’automne 2013 par le Fond d’art contemporain de la ville de Meyrin, pour deux interventions artistiques à l’intérieur et à l’extérieur de l’école. Dans le foyer de l’aula, Réflexions d’Ursula Mumenthaler fut retenue. Ce fut L’enfance du pli, projet de Gilles Brusset qui fut choisi pour réaliser l’oeuvre aux abords extérieurs,sur une étendue de 2600 m2 située entre le bâtiment du parascolaire et le hall d’entrée de l’aula des Boudines. »

https://meyrinculture.ch/evenement/concours-artistique-ecole-des-boudines-0

 


© Gilles Brusset

 

« C’est le relief du Jura qui a inspiré à Gilles Brusset le dessin de ce jardin ondulant de gazon et de bitume. «Lorsque j’ai découvert Meyrin-Parc, je me suis étonné du fait que le massif, pourtant si proche, demeure invisible, explique-t-il. En réponse à ce principe de la tabula rasa qui a régenté la construction de la cité dans les années 1960, je me suis attaché à restituer son identité topographique au site.» Après avoir minutieusement étudié cartes géologiques et photos aériennes, l’architecte-paysagiste a imaginé cette construction par plissements, sorte de maquette idéale de la montagne voisine. «Il ne s’agit pas d’une reproduction fidèle du massif jurassien, mais on en retrouve les principes formels et plastiques, comme si on le survolait en avion.»

La Tribune de Genève, Culture.

https://www.tdg.ch/culture/culture/Le-Jura-ondoie-dans-MeyrinParc/story/12618718

 

ECO-120

Sculpture-paysage